Vous pouvez télécharger ou lire en ligne « Les Conventions de Genève » et « Les Protocoles Additionnels » en cliquant sur les boutons ci-dessous.

Première page de la Convention de Genève de 1864
Première page de la Convention de Genève du 22 août 1864. Cette Convention est le premier instrument international à protéger des victimes de la guerre : les soldats blessés ou malades des armées de terre.

Les Conventions de Genève et leurs Protocoles Additionnels sont des textes qui font partis du Droit International Humanitaire (DIH). Ces textes fixent les limites des combats armés et protègent ceux qui ne participent pas ou plus à la guerre.


On peut dégager de ces textes quelques principes fondamentaux, qui s’appliquent dans tous les conflits et qui sont résumés ci-dessous :

1 – Le principe de distinction entre les cibles qui peuvent être attaquées et celles qui doivent être protégées : les personnes qui ne prennent pas part aux combats ou qui n’y prennent plus part, la population civile, les soldats blessés, malades ou prisonniers, ceux qui ont déposés les armes, ainsi que les services essentiels à la survie de la population et ceux qui contribuent à soigner et porter assistance à ceux dans le besoin.

2 – Les personnes reçoivent une assistance basée sur l’évaluation de leurs besoins, sans faire de différence entre les nationalités, les sexes, les couleurs de peaux, la religion, …

3 – La vie humaine et la dignité des personnes citées ci-dessus sont respectées et protégées partout et en tout temps. Les traitements inhumains et dégradants, la torture, les humiliations, les mutilations, les exécutions sans procès, … sont prohibées.


Le Comité International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (CICR) est à l’origine des Conventions de Genève et de leurs Protocoles Additionnels. Le comité est créé quelques années après la parution du livre Un Souvenir de Solférino de Henry Dunant.

Les 5 fondateurs du CICR
Les cinq fondateurs du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) : Gustave Moynier (en haut à gauche), Louis Appia (en bas à gauche), Guillaume-Henri Dufour (au centre), Henry Dunant (en haut à droite), Théodore Maunoir (en bas à droite). Le CICR a été fondé le 17 février 1863, à Genève.

1864 – Convention de Genève I

La première Convention de Genève traite du sort réservé aux soldats blessés et malades sur terre.

1906 – Convention de Genève II

La deuxième Convention de Genève aborde le sort des soldats blessés, malades et naufragés des forces armés sur mer.

1929 – Convention de Genève III

La troisième Convention de Genève traite du sort des prisonniers de guerre.

1949 – Convention de Genève IV

La quatrième Convention de Genève aborde la protection des civils en temps de guerre.

Les textes ont été révisé à chaque fois qu’une nouvelle Convention est apparue, en 1906, 1929 et finalement en 1949.

1977 – Deux Protocoles Additionnels

Deux protocoles additionnels viennent s’ajouter aux quatre Conventions de Genève : l’un traitant des conflits internationaux et l’autre aux conflits internes.


Cette courte animation réalisée par le CICR propose un résumé des lois de la guerre.