La Croix Rouge Togolaise (CRT) a organisé du 27 au 30 mars dernier un exercice de simulation du Système d’Alerte Précoce (SAP) communautaire dans 28 localités à risque d’inondations riveraines des cours d’eau dans les préfectures de Moyen-Mono, Yoto, Bas-Mono, Lacs et Vo.

Ce système d’alerte précoce mis en place dans le cadre du Projet de Réduction de Risque de Catastrophe et d’Adaptation aux Changements Climatiques (RRC-ACC) vise à permettre aux communautés bénéficiaires de prendre à temps les mesures idoines afin d’éviter d’être surpris par les inondations et ainsi éviter des inconvénients y liés.

Ainsi, l’objectif de la simulation est d’évaluer l’efficacité du système d’alerte précoce du projet et le fonctionnement des balises, d’apprécier les réactions des communautés par rapport aux balises et aux indicateurs locaux d’inondations.

« Le Système d’Alerte Précoce (SAP) doit être testé périodiquement afin de permettre aux communautés d’être prêt à tout moment » a indiqué la CRT à Elite d’Afrique. Et c’est dans ce cadre que la coordination du projet a organisé avant la saison des pluies une simulation dans les 28 localités concernées par le projet SOP-SAP++/ FUNES ».

L’exercice a permis aussi de créer un cadre d’intégration et d’harmonisation du travail des volontaires communautaires en préparation et gestion des catastrophes avec les autorités locales et la communauté.

Pour rappel, le système d’alerte précoce mis en place dans le cadre du projet RRC-ACC a connu sa première mise en application au niveau CRT, au niveau des autorités et au niveau communautaire depuis 2009.  En 2013 ce système est renforcé et a vu son arrimage au système d’alerte précoce national. Aujourd’hui ce système qui couvre 28 localités des Régions des Plateaux et de la Maritime a reçu des innovations avec des calculs algorithmiques qui permettent de prédire à temps la situation des inondations dans les localités  sous le nom SOP-SAP++/ FUNES.